Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 12:18

Rédigé par Aurore Naszalyi, le 20 août 2009

Publié pour la première fois sur www.webzinemaker.com/diary-mag/



En exclusivité, une interview de l'actrice de "Plus Belle la Vie"... A noter que la jeune actrice sera dans "Joséphine, Ange gardien" ce soir aux côtés de Mimie Mathy.
Grâce au magazine "Télé Star", l'équipe de "Diary" a pu poser quelques questions à Dounia Coesens alias Joanna dans "Plus Belle la Vie".

 

 

Aurore Naszalyi : Le magazine « Télé 2 semaines » a révélé que votre personnage est le premier dans la série. Est-ce que cela vous touche ?


Dounia Coesens : Oui, évidemment que cela me touche. Par contre, pour le sondage, on n’a pas voulu de ça, ni la production et je trouve ça un peu limite de faire toute une liste du premier au dernier. Je trouve cela un peu limite pour tous les comédiens. Encore heureux, je me suis retrouvée première place, car si je m’étais retrouvé en dernière, j’aurais eu les boules. Et en plus, il ne faut pas se fier à ce sondage parce que c’est sur deux semaines et c’est sur Internet donc déjà ça cible essentiellement les jeunes. Et peut-être qu’une intrigue leur a plu à ce moment-là, mais il ne faut pas se fier à un sondage qui a été fait sur deux semaines par « Télé 2 semaines ».

Aurore Naszalyi : Vous souhaitez peut-être faire une déclaration à ce sujet ?

Dounia Coesens : Si j’avais quelque chose à dire au journaliste qui a réalisé ce sondage, je lui dirais de nous le demander avant. Entre acteurs, on s’entend tous tellement bien, on ne veut pas qu’il y ait des rivalités, car cela ne confronte qu’à se détacher les un des autres. Donc si j’avais juste quelque chose à dire à ce journaliste c’est de nous prévenir déjà, de nous demander notre accord et puis de ne pas faire des sondages sur des personnes. Peut-être de comparer des séries, mais pas des personnes, car je trouve ça tout petit.

Aurore Naszalyi : Cela dit, c’est sur le personnage pas sur vous en temps qu’actrice…

Dounia Coesens : Oui, mais bon, ça joue quand même ! Moi je vais le prendre comme ça, mais peut-être que les autres qui sont dans la liste vont prendre comme ça aussi. Donc, non, il ne faut pas mettre les gens dans des listes du premier au dernier, je trouve ça un peu petit, même si c’est au niveau de personnage, de la comédie, n’importe quoi, je n’aime pas…

Aurore Naszalyi : Vous avez fait huit ans de piano, deux ans de saxophone, sept ans de solfège et également du chant. Vous aviez tout pour devenir musicienne. Comment êtes-vous arrivée à la comédie ?

Dounia Coesens : J’ai fait dix ans de piano en fait, dont huit ans en conservatoire. Au bout de huit ans de conservatoire classique, je peux te dire que pour un artiste, c’est super frustrant. Encore, je trouve que les conservatoires de musique sont plus ouverts au jazz, aux musiques du monde depuis trois-quatre ans. Mais quand j’y étais, c’était vraiment en formation classique. C'est-à-dire que tu recopies exactement ce qu’il y a sur la partition. Tu vas jouer le morceau de la même manière que celui qui va arriver derrière. Je trouvais qu’il y avait une espèce d’enfermement artistique parce que tu ne peux pas te dévoiler toi-même à la musique et du coup, j’ai tout quitté et je voulais quelque chose qui puisse m’épanouir artistiquement. Et la comédie, c’était le choix parfait !

Aurore Naszalyi : Et donc, c’est pour cela que vous avez choisi la comédie. C’était pour choisir la façon dont vous alliez interpréter les personnages ?

Dounia Coesens : Oui, c’était pour m’éclater, pour créer mon univers. Et là, je ne pouvais pas créer mon univers. C’était trop sectaire, c’était trop dur. C’est tellement ce que montre le système scolaire. Il faut apprendre ça, il faut faire comme ça, il faut tout mettre dans des cases. À la base, c’était comme ça et du coup, il n’y avait pas d’épanouissement. Et là, oui, je le retrouve. Et la musique, je continue à en faire, je me suis mise à la guitare depuis trois ans. Mais très égoïstement puisque je joue pour moi. Je rentre chez moi, je joue et je m’éclate. Et ça me fait du bien.

Aurore Naszalyi : Dans un épisode de « Plus Belle la Vie » peut-être ?

Dounia Coesens : Ben ouais, pourquoi pas ! Bon, maintenant, je ne sais pas si j’oserais, mais pourquoi pas, oui.

Aurore Naszalyi : Vous avez grandi dans une famille d’artiste. N’avez-vous pas peur que l’on dise que vous avez réussi grâce à votre famille, ou plus précisément à votre père qui est aussi acteur ?

Dounia Coesens : Non, je n’ai pas peur, car je sais le combat qu’on a mené. Et je ne pense pas que les gens me diront ça parce que mon père, ce n’est pas non plus Gérard Depardieu. Mais moi quand j’ai débuté dans « Plus Belle la Vie », je me souviens qu’on a dû batailler. Mon père est comédien depuis l’âge de quarante ans ! Donc, avant il n’était pas comédien, il était peintre, il faisait des marchés, ma mère nous fabriquait des bijoux elle-même pour qu’on réussisse à vivre. Et ça, je l’ai vécu. Quelqu’un qui est comédien depuis vingt ans, il peut faire rentrer sa fille. Mais moi, j’étais comédienne presque en même temps que lui ! Mon père a découvert sa vocation super tard. Et du coup, je me souviens que c’était très très difficile. Déjà qu’on était dans le sud, il nous a montés, ma sœur et moi. On a fait le tour des agences à Paris pour essayer de trouver un agent tous les trois parce que l’on était dans la m… et ça je m’en souviens. Alors qu’on ose me dire, « Toi c’est facile parce que ton père est dedans », non. J’en ai ch… autant que les autres.

Aurore Naszalyi : Sinon, vous avez le temps de faire des choses en dehors de « Plus Belle la Vie » ?

Dounia Coesens : Oui. C’est vrai que j’ai eu la chance de faire pas mal de tournages à côté, des téléfilms surtout. J’ai été prise pour un truc, hier… mais je ne peux pas en parler parce que l’on me l’a dit hier, je n’ai pas le droit, j’en parle pas.

Aurore Naszalyi : Vous avez peur que cela ne se fasse pas ?

Dounia Coesens : Non, a priori, ça va se faire, mais comme sur les tournages, c’est au dernier moment. Imagine « Plus Belle la Vie » me dit « Tu ne peux pas parce que ce jour-là tu tournes ». Ben, je ne le ferais pas… Il ne faut jamais en parler avant que ce soit fait.

Aurore Naszalyi : C’est un téléfilm ?

Dounia Coesens : Oui, c’est un téléfilm. J’ai deux court-métrages cet été et j’ai un long en fin d’année qu’un jeune va faire, qui se lance dans la réalisation. Maintenant, ça ne va pas être une grosse production derrière mais ça va être un peu comme une carte de visite pour lui. Je vais faire le rôle principal de son film.



Toute reproduction des propos est interdite sans la mention de Diary-Mag.over-blog.com

 

Lire aussi : Interview de Fabienne Carat

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore Naszalyi - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : News de stars
  • News de stars
  • : En 2005, le blog DIARY-mag est créé sous forme de webzine relatant des nouvelles sur les stars du moment. En 2011, l’hébergeur ferme… mais pas DIARY-Mag ! Nous sommes toujours là, et le resterons ; sous un autre hébergeur, mais qu’importe ! L’essentiel est que vous retrouviez toujours vos rubriques sur les News de Stars, Harry Potter et le Fan Club Olsen, que vous aillez toujours autant de plaisir à nous lire et à trouver de nouvelles informations sur vos vedettes préférées.
  • Contact

Recherche

Catégories